Offres d'emploi

Cédric Schwitzer s’est vu décerner une étoile Michelin, “Révélation de l’année 2015” du Gault & Millau et 7,5 poêles !

 

Cédric Schwitzer ne cuisine pas selon le livre de cuisine, mais selon les saisons, et crée ses plats en conséquence. Il définit ses compositions comme “classiques agrémentées d’éléments modernes” ; il se laisse volontiers influencer par la cuisine méditerranéenne. Unanimement, les convives et les critiques gastronomiques ne tarissent pas d’éloges. C’est motivant.

 

Selon le chef étoilé ambitieux “Sans une équipe parfaite, rien n’est possible”. “Nous souhaitons renforcer notre équipe. Nous recherchons un ou une collègue prêt(e) à intégrer notre équipe et faisant preuve de créativité.“

 

Devenez l’un ou l’une des nôtres et venez enrichir notre équipe.

Nous recherchons dès maintenant un/une :

apprenti cuisinier (h/f/d)

apprenti restauration (h/d/f)

apprenti cuisinier (h/f/d)

Exigences d’apprentissage

 

Un bon certificat de fin d’études secondaires

Compétences manuelles et créativité

Bonne condition physique

Compréhension

rapide

Aptitudes au calcul

Esprit d’équipe

Avoir atteint l’âge de la majorité

 

 

Durée de l’apprentissage

 

3 ans

Apprenti restauration (h/d/f)

Exigences d’apprentissage

 

Mittlere Reife (Brevet des collèges)

Esprit d’équipe et sens de la communication

Bonnes manières

Compréhension rapide

Talent d’organisation et de vente

Avoir atteint l’âge de la majorité

 

 

Durée de l’apprentissage

 

3 ans

PAULA

Apprentie en restauration avec qualification complémentaire selon le modèle FHG, apprentissage 2018-2021​

 

1.) Commençons par une question simple : Pourquoi as-tu privilégié l’hôtel-restaurant Schwitzer´s ?

Après le baccalauréat, je ne savais pas trop ce que je voulais faire et j’ai donc postulé en tant que stagiaire/aide chez Schwitzer‘s. Après quelques mois à l’hôtel, c’était devenu évident que j’avais trouvé un métier qui me faisait plaisir. L’ambiance et les collègues sont décontractés, très relax.

 

2.) Quelle a été l’expérience la plus drôle ou la plus embarrassante avec un invité ?

 

Il y a des moments amusants tous les jours aussi bien pendant les fêtes de mariage qu’en service normal. L’expérience la plus embarrassante que j’ai vécue avec un invité s’est produite au début de mon apprentissage, lorsque j’ai renversé un coca sur les genoux d’une dame. J’étais très mal à l’aise, mais elle l’a pris avec un certain sens de l’humour.

 

3.) Tu es désormais dans ta deuxième année d’apprentissage. Qu’as-tu appris jusqu’à maintenant ?

 

Qu’on est tout simplement plus fort en équipe et qu’on peut compter sur tout le monde. Aussi, que faire des erreurs, ce n’est pas grave. Tout le monde fait des erreurs, je m’entraîne à en faire le moins possible. Je peux maintenant aussi mieux m’occuper des invités. Je sais prévoir leurs réactions.

TIZIAN

Étudiant en formation par alternance à l’université de Ravensburg (2019 -2022), auparavant apprentissage en tant que cuisinier avec qualification complémentaire selon le modèle FHG (apprentissage 2016-2019)

1.) Lors de ton apprentissage, quel est l’événement le plus mémorable ou celui qui t’a le plus marqué ?

 

C’est une bonne question. Pas mal de moments marquants de ces trois années d’apprentissage bourdonnent dans ma tête. Ce dont je me souviens le plus est le mariage du chef doublement étoilé, Rolf Fliegauf. Au cours de ma première année d’apprentissage, après seulement cinq mois, notre manager et directeur d’hôtel Johannes Rupp, un bon ami de M. Fliegauf, m’a emmené et m’a permis de cuisiner comme membre à part entière pour le mariage de M. Fliegauf. Cela ma beaucoup marqué en tant que jeune apprenti cuisinier inexpérimenté. La question de savoir si j’étais intéressé a très rapidement trouvé une réponse : “Absolument !” J’étais sur place trois jours aux côtés de chefs suisses de renom. J’ai pu regarder par-dessus leurs épaules et même donner quelques idées. On m’a confié des tâches propres et j’ai pu profiter de nombreux conseils et astuces. Ce fut pour moi un honneur de faire partie de l’équipe.

 

2.) Tizian, allez, raconte-nous l’anecdote que tu nous as caché pendant ces 3 années d’apprentissage !

 

Ce qui s’est passé dans la chambre froide !

Il glisse un sourire, mais ne fait aucun commentaire.

 

3) Nous, nous souvenons… À l’époque, tu hésitais entre faire un apprentissage chez nous ou le faire à la police. Aujourd’hui, es-tu content d’avoir penché en faveur de la gastronomie ?

 

Oui. Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir choisi la cuisine il y a trois ans. Bien sûr, il y a eu des moments de doute, mais je les aurais eus ailleurs aussi. Comme on le dit si bien : “Les années d’apprentissage ne sont pas toujours une partie de plaisir”. J’ai beaucoup appris et pu profiter de tant de choses lors de mes années d’apprentissage : personnellement, j’ai vécu de nombreuses expériences différentes et j’ai gagné en maturité. J’ai toujours été entouré d’une équipe de collègues jeunes et relax qui sont  devenus des amis. Cédric Schwitzer, avec son incroyable expertise, était non seulement le patron, mais aussi un mentor grâce auquel j’ai pu apprendre beaucoup de choses. Sans oublier notre chef de cuisine Marcel Foegen, qui m’a toujours été de bon conseil. Pendant trois ans, j’ai été à la fois mis au défi et encouragé. Et le résultat ? Aujourd’hui, j’ai en poche une formation de cuisinier avec une qualification complémentaire en gestion de cuisine et de service. Et ça continu. En octobre, j’ai commencé mes études en alternance et, par conséquent, je vais rester dans la restauration et dans l’équipe Schwitzer`s, ma famille.

PORTRAIT Felix Daferner

Directeur de restaurant et sommelier

 

Nom : Felix Daferner

Anniversaire : 6 avril 1995

Lieu de naissance : Karlsruhe

Vin préféré : le riesling, le riesling, le riesling

Plat favori : tout ce que cuisine ma grand-mère

Mes qualités : ambition et détermination

Mes faiblesses : Vanessa

Un rêve que j’ai exaucé :

tenir en main mon propre gin

Ma devise : la vie est trop courte pour boire du mauvais vin

 

Felix Daferner est arrivé chez nous après son apprentissage en 2015, et depuis, beaucoup choses se sont passées : Il est passé de commissaire de service à gérant de restaurant en passant par chef de bar. En 2017, il devient le sommelier le plus jeune d’Allemagne certifié par la chambre de commerce et d’industrie. En 2018, il est finaliste au “Sommelier junior de l’année”. Des titres qu’il complète avec des récompenses telles que le Prix Alfred-Brenner 2019. Aujourd’hui,, il dirige notre restaurant gastronomique, mais, simultanément, il a aussi réalisé son rêve d’avoir son propre gin, “SENSORIK”.